Comment Utiliser le Big Data pour Améliorer le Processus du Web Design ?

Nicolas Finet

juillet 2019 - Temps de lecture : env. 6 min

Les mégadonnées qui effraient et fascinent à la fois sont au cœur de toutes les avancées technologiques et stratégies de communication. Alors que le terme « Big Data » existe depuis plus de vingt ans (déjà !), il y a encore beaucoup de confusions quant à sa signification exacte. En réalité, le concept est en constante évolution et est souvent réinterprété. Cela est probablement dû au fait qu’il reste le moteur de différents flux de transformation numérique en cours. Alors, qu’est-ce que le Big Data plus concrètement et quels impacts aura t-il sur le web design ? Réponses dans cet article.

Qu’est-ce que le Big Data ?

Récemment, le terme Big Data est devenu courant dans presque tous les secteurs. Cette expression fait référence aux énormes quantités de différents types de données provenant d’un large éventail de sources. Ces dernières peuvent être trouvées sous trois formes :

  • Structurées;
  • Semi-structurées ou
  • Non structurées.

Elles sont si grandes qu’il est difficile de les examiner à l’aide de techniques traditionnelles. Dans la plupart des scénarios en entreprise, le volume de données est trop encombrant, trop rapide et dépasse souvent la capacité de traitement. Selon la sixième édition du rapport de DOMO, 2,5 quintillions d’octets de données sont générés chaque jour et ce chiffre ne baissera pas de si tôt. D’ici 2020, 1,7 Mo de données seront créés chaque seconde pour chaque habitant de la planète.

En d’autres termes, elles représentent alors un gigantesque espace qui requiert des connaissances particulières et de patience pour être exploité. Elles peuvent ainsi offrir aux professionnels la possibilité d’obtenir des informations leur octroyant l’aubaine de prendre de meilleures décisions et d’améliorer leurs opérations et leurs accomplissements globaux.

Comment le Big Data influence le Web Design ?

Tout d’abord, le Big Data aide les entreprises à comprendre un large éventail de paramètres leur permettant d’améliorer leurs performances et leur retour sur investissement. Généralement, le Web design nécessite un vrai travail de titan. Auparavant, les internautes étaient davantage plus attirés par l’attrait visuel des sites. Ce n’est dorénavant plus le cas puisqu’ils recherchent aussi entre autres :

  • La fonctionnalité ;
  • La rapidité et
  • La facilité d’utilisation

Par ailleurs, une bonne conception est généralement basée sur l’auditoire, les préférences et un large éventail d’autres facteurs. Par exemple, un site doit être compatible avec toutes sortes d’appareils tout en tenant compte de l’emplacement des clients potentiels, du type d’informations qu’ils recherchent, etc. Le plus souvent, ces informations peuvent être retrouvées dans le Big Data. Il peut être difficile d’en tirer parti à moins de savoir l’analyser.

Big Data : Les 5 meilleures pratiques pour le Web design

1/ Analyse des heatmaps

Les heatmaps (cartes thermiques) sont des excellents outils qui vous permettent de surveiller les activités sur votre site Web. Ils représentent des points et temps de fixation du regard sur une page virtuelle. Vous aurez alors l’occasion de comprendre ce qui attire l’attention de l’utilisateur et ce qu’il ignore. En bref, cette analyse vous permet de suivre en temps réel l’efficacité de votre site. En tant que vendeur, vous pouvez saisir en une fraction de seconde quels sont les contenus qui suscitent le plus d’intérêts et ceux qui nécessitent des modifications. Par exemple, si vos visiteurs ne consacrent pas suffisamment de temps à votre bouton CTA — de l’anglais Call-To-Action — un bouton ou une formulation qui incite l’utilisateur à effectuer une action précise) ou à votre logo d’entreprise, vous savez qu’il existe une marge d’amélioration dans ce domaine.

2/ Analyse du trafic

L’analyse du trafic est un autre moyen qui vous donne une idée plus précise de la manière dont l’attrait visuel du site Web peut affecter vos ventes. Il vous montre quels éléments engagent les utilisateurs et quel domaine doit être amélioré. Avec l’analyse du trafic, vous pouvez également déterminer vos lacunes en vous comparant à un site concurrent. En outre, vous pouvez examiner :

  • Les pages vues ;
  • Les visites ;
  • Les visiteurs uniques ;
  • La durée moyenne des visites ;
  • Les nouvelles visites et
  • Le taux de rebond sur votre site.

3/ Analyse des requêtes de recherche

L’analyse des requêtes de recherche est une excellente manière d’obtenir une vue d’ensemble sur l’intérêt des consommateurs. L’ajout d’un champ de recherche sur votre site et le suivi de celles effectuées par les internautes vous donnent un aperçu clair de leurs intentions. Les utilisateurs ont souvent tendance à quitter une page s’il ne trouve pas de résultats correspondant à leur recherche. Ceci peut arriver même si les mots clés qu’ils utilisent collent aux contenus de votre site, mais ne figurent juste pas dans le champ de recherche. Alors, ne délaissez pas cette partie.

4/ Analyse de segmentation d’emails

Les campagnes par email segmentées génèrent 14,31 % de taux d’ouverture et 100,95 % de taux de clics supérieurs à celui des campagnes non segmentées selon les dernières données utilisateurs de MailChimp. Comme nous le savons, le marketing par courrier électronique est essentiel pour toute entreprise. Associé au Web design, il peut vous aider à générer des emails plus efficaces. Là encore, examiner le type de contenus avec lesquels vos prospects s’engagent vous aidera à améliorer votre stratégie de communication client. Ainsi, vos campagnes par email seront plus pertinentes — ce qui se traduira par de meilleurs taux d’ouverture et de clics.

5/ Méthode de built-in self-test ou BIST

Le BIST fournit des données quantifiables, y compris des informations en temps réel et des rapports sur les consommateurs à chaque étape du développement de votre page Web. Cette étape vous permet de perfectionner le site de manière continue pour satisfaire les prospects. Ainsi, vous pouvez obtenir les résultats souhaités par l’utilisateur plus rapidement. Cela constitue une longueur d’avance sur vos concurrents. Les tests A/B sont un exemple concret qui peuvent faire une énorme différence quant à l’efficacité de vos campagnes marketing. En effet, un A/B test pertinent peut augmenter jusqu’à 300 % le taux de conversion. Il peut fondamentalement vous aider à inspecter n’importe quoi — des annonces de recherche aux emails de vente — vous permettant ainsi d’obtenir de meilleurs résultats.

Écrit par

Nicolas Finet

blogueur spécialisé dans le marketing web et co-fondateur de la plateforme Sortlist.
Suivez-le sur Twitter:
@nifinet