Emailing pour les novices

Quelques conseils pour débuter dans l'emailing ! Il y a deux mois on me proposait de changer de domaine afin de prolonger mon expérience au sein d’une agence de communication. Passant ainsi d’assistante chef de projet à un second poste, dans le marketing opérationnel et plus spécifiquement dans l’envoi d’emails. Et comme pour toutes prises de décisions j’ai débuté une liste, ici celle de l’étendue de mes connaissances du secteur.

Léa Laurent

juillet 2020 - Temps de lecture : env. 4 min

« Tu veux terminer ton stage dans le service emailing ? »

Il y a deux mois on me proposait de changer de domaine afin de prolonger mon expérience au sein d’une agence de communication. Passant ainsi d’assistante chef de projet à un second poste, dans le marketing opérationnel et plus spécifiquement dans l’envoi d’emails. Et comme pour toutes prises de décisions j’ai débuté une liste, ici celle de l’étendue de mes connaissances du secteur.

Certitudes à propos de l’emailing :

  •    […

Bien. L’idéal lorsque l’on n’a pas de bases c’est que notre esprit est vierge, neutre, rien ne peut interférer avec de nouvelles acquisitions de connaissances. Ainsi j’aimerais te proposer 6 conseils pour débuter dans le domaine :

  1. De ton cas tu ne feras pas une généralité

« Un esprit vierge, neutre » ? Vraiment ? C’était sans compter la capacité surprenante que l’on a à se construire une opinion sur une infinité de thématiques que l’on ne maîtrise que très peu. Certains trouvent de l’intérêt dans les newsletters, les coupons de réductions, les jeux-concours. Tandis que d’autres – comme moi – n’ouvrent leurs messageries personnelles qu’en cas de force majeure. Sans connaissance d’un sujet il faut sortir de son appréciation personnelle.

  • Dans les oreilles du sourd tu ne crieras point

Le raisonnement est simple et la métaphore largement déclinable. Penses-tu qu’une leçon sera proportionnellement mieux retenue par une classe de 20 élèves assidus ou dans celle de 50 dissipés ? Le cheminement est le même pour l’emailing : une segmentation plus serrée mais avec des personnes ouvertes à l’information sera bien plus efficace et pertinente qu’un très large envoi à des destinataires peu disposés.

  • La grimace au vieux singe tu te permettras (mais aux chiffres non)

Les vérités d’aujourd’hui ne sont pas celles de demain dans le domaine de l’emailing. Un marketeur, même avec une grande expérience se fera toujours surprendre.  L’A/B testing est l’une des bases de bonne pratique. C’est en testant régulièrement que l’on peut s’assurer d’être parfaitement optimisé. Il faut continuellement remettre son travail en question pour en tirer des enseignements. Ce qui n’empêche pas de tenter de nouvelles choses

  • Ton maitre Yod(em)a(il) tu questionneras

Se lancer seul dans l’emailing ne sera pas une tâche aisée. Être bien accompagné est indispensable pour un débutant. Car même avec du bon sens et toute la volonté du monde la partie technique n’est pas intuitive. Et non, maîtriser la balise <bold> </bold> ne t’aidera pas pour une intégration. Surpris, vraiment ?

  • Des chiffres de tes campagnes tu t’imprégneras

Viser, tirer, observer, se corriger. La base de tout envoi (ou lancés ndlr). Les plateformes d’emailing proposent des statistiques de campagnes, elles sont des données clés pour savoir où sont les faiblesses, les points d’alertes. Mieux encore elles te permettront de t’améliorer rapidement. Où un ouvreur clique ? Combien de personnes suppriment juste en ayant lu l’objet ? L’historique des métriques sera une aide précieuse afin de se corriger et de progresser.

  • De la loi et l’éthique

Et pour continuer l’utilisation douteuse des mots de Montaigne « tout ce qui peut être fait un autre jour, le peut être aujourd’hui ». Si j’ai assimilé une chose lors de ce stage c’est l’importance de se protéger juridiquement. La collecte de données est de mieux en mieux règlementée. Se mêlent ainsi loi (LEN, RGPD) et éthique. Le tout étant de rester du côté intelligent du marketing opérationnel. Les actions s’effectuent souvent en grande quantité mais il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit jamais que d’humains derrière une adresse mail.

Tu l’auras compris, le marketing opérationnel est une véritable poupée russe. Un jeu d’enfant en apparence mais bien plus subtil et complexe qu’une première impression laisserait à penser.  Et comme pour les manières de le mettre en place ; les enjeux qu’il soulève sont multiples. Une casquette de chef de projet n’est pas de trop pour comprendre et allier les fonctionnements des clients, des commerciaux, des services internes, … Les résultats viendront avec le cohésion et une bonne stratégie construite en équipe.

Let’s try it !

Écrit par

Léa Laurent